En visitant ce site, je certifie que j’ai l’âge légal pour la consommation d’alcool dans mon pays de résidence.
J’ai plus de 18 ans
À TABLE

Choisir un vin et lire une étiquette

Choisir un vin et lire une étiquette

Comment bien choisir son Saint-Émilion ?

Pour éviter de se retrouver perdu face à de nombreuses références, quelques astuces et beaucoup de bon sens sont nécessaires.

Le conseil du spécialiste

On a tous un caviste à deux pas de chez soi. Il se fera un plaisir de vous aider à choisir la ou les bouteilles qui vous séduira. Indiquez-lui les mets que votre Saint-Émilion accompagnera, vos goûts, l’occasion, mais aussi votre budget. L’expert saura vous conseiller.

 

En fonction de son corps et de son terroir, il vous indiquera quand ouvrir le vin et comment le servir.

Les mentions à lire

L’étiquette d’une bouteille renseigne sur de nombreuses informations qui peuvent déterminer la qualité d’un vin, comme le nom du domaine, les marques commerciales, les appellations, la provenance, le degré d’alcool, le ou les cépages, le lieu de mise en bouteille, le millésime. Ce sont autant d’indices qui vous guideront dans le choix d’un vin.

 

Petit conseil : les vins portant la mention « AOC » sont plus fiables car ils ont été produits dans une zone géographique précise, répondant à un cahier des charges strict.

Comment lire une étiquette ?

L’ÉTIQUETTE D’UNE BOUTEILLE FOURNIT DES INFORMATIONS UTILES POUR DÉTECTER LES CARACTÉRISTIQUES D’UN VIN.

La réglementation CEE permet au consommateur de connaître la provenance, le type et les caractéristiques d’un vin par simple lecture de l’étiquette. Des mentions obligatoires, en fonction de la catégorie du vin, doivent aussi y figurer.

MENTIONS OBLIGATOIRES.

1.Dénomination de vente. Un vin peut prétendre à bénéficier de l’Appellation d’Origine Contrôlée/Protégée s’il répond aux conditions de productions strictes et précises définies dans le cahier des charges de l’AOC/AOP

2. L’identité de l´embouteilleur et l’adresse de son siège. Vin mis en bouteille sous la responsabilité du viticulteur ou du négociant.

3. L’indication de la teneur en alcool.

4. Le volume de vin contenu dans la bouteille.

5. Le numéro d’identification du lot

6. La présence de substances allergènes (sulfites, etc.)

7. Le message sanitaire pour les femmes enceintes (ou le logo)

8. La référence à Bordeaux : elle doit figurer sur tout habillage de vin de l’une des appellations du vignoble bordelais.

MENTIONS FACULTATIVES ET RÈGLEMENTÉES

9. La mention traditionnelle pour les vins AOC/AOP : expressions utilisées traditionnellement dans le bordelais (AOC, Château, Cru Classé, Premier etc.)

10. La représentation exacte ou stylisée du château, du domaine, de la marque ou du logo concerné.

11. Le nom du château, du cru, du domaine, ou de la marque.

12. Le millésime ou l’année de récolte.

13. La récompense décernée au millésime en question par un organisme officiel (concours, médialles). L’année de cette récompense est toujours postérieure à celle du millésime.

14.La couleur et le type de produit.

Le millésime

Quand on parle de millésime il faut garder à l’esprit que chaque région a son climat et qu’une mauvaise année dans une autre région viticole ne signifie pas une mauvaise année à Bordeaux.

L’indication de l’année de récolte des raisins est un facteur important pour déterminer la qualité d’un Saint-Émilion pour les vins de garde. Mais si l’on veut boire un Saint-Émilion dans les deux ou trois ans qui suivent sa récolte le millésime a peu d’importance.

 

En effet, les vignerons et viticulteurs de Saint-Émilion mettent toute leur énergie à faire de chaque millésime une grande année, quelques soient les pronostics sur l’année de récolte.

Le contenant

La bouteille en verre est la plus répandue et même obligatoire pour les Grands Crus

Le lieu d'achat

Si vous habitez près de Saint-Émilion, n’hésitez-pas à vous rendre directement chez les producteurs ou à la boutique des vins de Saint-Émilion, boutique officielle des vignerons de Saint-Émilion.

 

Vous passerez toujours un bon moment. Vous pourrez vous entretenir avec le vigneron, déguster avant d’acheter .

En ville le caviste de votre quartier est une valeur sûre. Il sillonne les vignobles et choisit des producteurs. Il saura vous écouter et vous conseiller.

Et enfin, il arrive de trouver de bons vins dans nos supermarchés. Les foires aux vins sont des moments clés. Veillez toutefois à respecter certaines règles et notamment à ne pas prendre de bouteilles trop exposées à la lumière ni tièdes quand on les tient en main.

Le prix

L’adage qui veut que « Plus un vin est cher, meilleur il est » n’est pas une règle à suivre.
Les vins de Saint-Émilion correspondent à tous les budgets et vous pouvez en trouver de très bon à tous les prix. Les prix varient selon les millésimes, la notoriété, l’AOC, le classement, et même selon la boutique où ils sont achetés.

Souvent mieux vaut les acheter en direct au château. Dans ce cas, une petite dégustation au chet est une excellente façon de confirmer ses choix.

Finalement, qu'est ce qu'un bon vin ?

Pour juger de la qualité d’un vin, une solution pourrait être de faire une moyenne des opinions de plusieurs dégustateurs professionnels. Mais le jugement d’un expert ne peut pas véritablement vous garantir que le vin que vous venez d’acheter vous plaira.
Le goût est une affaire personnelle. Utilisez les outils qui vous sont propres : la vue, l’odorat et le goût. Ces instruments personnels sont subjectifs, certes. Alors soyez à l’écoute de vos sens et faites-vous confiance car un bon vin est avant tout un vin qui vous plait, et dont on a envie de se resservir, avec modération.

Événements, jeu-concours, nouveautés, …

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez l'essentiel de l'actualité des vins de Saint‑Emilion.

az