En visitant ce site, je certifie que j’ai l’âge légal pour la consommation d’alcool dans mon pays de résidence.
J’ai plus de 18 ans
Nature & terroir

Pu'Er terroirs partagés

Pu’Er, terroirs partagés

Quand les civilisations du thé et du vin se rejoignent

Le 30 octobre 2012, la ville de Libourne, au cœur des vignobles de Saint-Emilion – Pomerol – Fronsac, et la ville de Pu’Er concluent un échange culturel et économique autour de leurs cultures respectives : le vin et le thé.
Pourtant éloignées de plus de 9000 kilomètres, ces deux cités ont tenu à honorer les composants clés de leurs patrimoines et à mettre en évidence de nombreuses similitudes entre leurs deux univers. Produits de la vie, le thé et le vin se rejoignent dans leurs valeurs de culture et de dégustation. L’importance des terroirs, l’adéquation entre la plante, le sol et le climat. L’influence de ce dernier sur les caractéristiques des millésimes, le moment de la récolte ou de la cueillette. L’adéquation des variétés, les assemblages, la fermentation et même l’art de la dégustation et du vieillissement sont autant de points communs qui enrichissent le dialogue entre ces deux cultures. Moment de partage et de convivialité, pour le thé comme pour le vin, la dégustation est un art que partagent ces deux cultures. Si les grands vins comme les thés millésimés de Pu’Er ont une aptitude au vieillissement qui mérite que l’on attende quelques années, le moment de la dégustation passe par des rituels équivalents.
Les breuvages sont tout d’abord aérés et éveillés.
Le vin en carafe quand le thé, lui, est lavé à chaque infusion.
Le choix du contenant est primordial. La tasse comme le verre permettent de développer au mieux les arômes. Une fois servis, les couleurs sont observées, les arômes primaires, secondaires et tertiaires sont humés et appréciés. Et enfin les liquides sont bus. Et là, leurs complexités aromatiques se révèlent pleinement.

 

Thés de Pu'Er et vins de Saint-Emilion

Des terroirs partagés

Une exposition emblématique

En 2016, une étape fut franchie quand le Musée National du Thé Pu’Er s’est ouvert aux vins de Saint-Emilion – Pomerol – Fronsac. L’exposition qui leur a été consacrée écrivait une page d’histoire commune en jouant sur leurs similitudes et leurs philosophies de « terroirs ».
Ce rapprochement des cultures était importante à mener et a d’ailleurs été couronnée de succès puisque l’on compte, après un an et demi d’exposition, plus de 150 000 visiteurs.

Il aura fallu dix-huit mois pour imaginer et concevoir cet évènement inauguré le 9 décembre 2016 en présence de nombreuses personnalités françaises et chinoises.

Du début à la fin, tout a été étudié en détail. Le logo choisi présente un arbre doté de racines communes avec des feuilles de thé et des feuilles de vignes, qui symbolise l’alliance entre les deux cultures. Le parcours se veut fluide, agréable, ludique et intelligent.

Le visiteur passe du cycle végétatif de la vigne jusqu’à la vinification. Lui sont expliqués le processus de la fermentation, de l’élevage en barriques et de l’assemblage.

La partie consacrée à la mise en bouteille présente les différents formats de contenants, l’étiquetage et la fabrication des bouchons.

Les gardiens de la tradition, dont notre chère Jurade sont eux aussi mis en valeur puisqu’une partie est dédiée aux rituels, tenues et accessoires des quatre confréries viticoles de Saint-Émilion, Pomerol, Fronsac.

Enfin, les chais et les paysages emblématiques de la région viennent clôturer l’exposition, aux côtés de la Cité du Vin de Bordeaux et de sa maquette holographique.

Plus de trois cent objets ont été récoltes auprès de viticulteurs, tonneliers, embouteilleurs, collectionneurs, afin de meubler l’exposition. Certains d’entre eux ont dû être restaurés. Près de cent photos, visuels et illustrations ont aussi été utilisées.
De nombreux modules interactifs et multi sensoriel, un espace vidéo, un atelier de tonnellerie, une table des senteurs, un focus sur le classement Unesco sont aussi présentés.

C’est un véritable voyage à travers le temps et l’espace qui est proposé, pour partir à la découverte de l’âme des vins de Saint-Emilion – Pomerol – Fronsac et des similarités qui peuvent exister entre nos vins et les thés de Pu’Er.

Des boissons millénaires

Si le thé et le vin partagent des origines légendaires, les thés de Pu’Er et les vins de Saint-Emilion – Pomerol – Fronsac sont les fruits d’une histoire millénaire, cette fois bien réelle. Découvrez cette histoire !

Thés de Pu'Er et vins de Saint-Émilion

L'art de la dégustation

Dossier de presse

Les thés de Pu’Er et les vins de Saint-Émilion – Pomerol – Fronsac s’unissent sur une notion commune de terroir et de qualité. A travers cette subtile association, ce sont ces résonnances que la ville de Pu’Er, la ville de Libourne et les vins de Saint-Émilion – Pomerol – Fronsac ont voulu élaborer et honorer.

 

Télécharger le dossier de presse ici

Découvrez aussi

Nature et terroir

L'EXPOSITION DES VINS DE SAINT-EMILION - POMEROL - FRONSAC À PU'ER SOUTENUE PAR LE GROUPE BRILLIANT

découvrir
Nature et terroir

THÉ DE PU’ER ET VINS DE SAINT-EMILION-POMEROL-FRONSAC : DES ORIGINES MILLÉNAIRES

découvrir

Événements, jeu-concours, nouveautés, …

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez l'essentiel de l'actualité des vins de Saint‑Emilion.

az