En visitant ce site, je certifie que j’ai l’âge légal pour la consommation d’alcool dans mon pays de résidence.
J’ai plus de 18 ans

Saint-Émilion Jazz Festival

UN MILLÉSIME EXCEPTIONNEL

Ce 7ème millésime du Saint-Émilion Jazz Festival avait lieu du 20 au 22 Juillet derniers, dans l’enceinte de la cité médiévale. Cette édition a tenu toutes ses promesses : une atmosphère intime, un cadre idyllique, des vins d’exception. Un événement inoubliable.

Sur le thème du 7e art, on ne pouvait qu’évoquer le tout premier film sonore de l’histoire du cinéma « Le chanteur de Jazz » sorti en 1927.
Parce que le cinéma était à l’honneur, hommage était rendu aux compositeurs de musiques de film, Alexandre Desplat, Lalo Schifrin ou encore Jean-Michel Bernard et Christophe Maroye à travers des projections de documentaires et des ciné-concerts.

 

« Que serait le cinéma sans la musique ? Si les images racontent l’histoire, la musique la transcende » nous décrit Dominique Renard, le Président du Festival.

«À la première gorgée, il me vient plein d’idées pour jouer»
Stéphane Belmondo

Des concerts de choix

La programmation éclectique, savant mélange entre artistes confirmés et talents locaux, nous a été servie à température idéale. Les grands noms du Jazz tels Maceo Parker, Stéphane Belmondo ou encore Cécile McLorin Salvant (victoire du Jazz 2018) se sont produits sur la scène des Douves du Palais Cardinal.

Des concerts en accès libre ont eu lieu au Parc Guadet. Tom Ibarra, jeune prodige du jazz hexagonal, était présent.

Le Parc Guadet était la scène parfaite pour les concerts gratuits de Ishkero, Scott Tixier, Eric Séva, Hanuman et bien d’autres.

Quand les grands vins sont mis en musique

La dégustation musicale fut une fois encore un grand moment de jazz et de vin.

Le principe est simple et difficile à la fois. Un artiste met en musique, au rythme d’une dégustation, les vins d’une propriété. Toutes les perceptions sensorielles sont sollicitées et représentent un véritable défi pour l’artiste qui doit improviser une musique pour mieux interpréter les vins. Un art difficile.

Mais pour les sens qui sont mis en éveil quel plaisir !

C’est au Château Soutard que s’est déroulée cette dégustation. Ce lieu, exceptionnel a démontré une fois encore que le festival a vocation à lier musique et richesse locale.

« C’est la personnalité du viticulteur qui donne à son vin sa personnalité. Comme les grands standards de Jazz qui peuvent être chantés par des personnes différentes et qui auront des sonorités différentes ».

China Moses. Chanteuse

Tous les sens en éveil

Si la musique était partout, elle n’était pas toute seule. De nombreuses autres animations étaient organisées pour le plus grand plaisir de tous. Promenades dans les ruelles de la cité médiévale, initiations à la dégustation, marché gourmand animé par des producteurs locaux et des food trucks …

Les meilleurs mets accompagnés des meilleurs vins des châteaux avoisinants étaient présents aussi pour titiller la vue, le goût et l’odorat.

Bar à vin éphémère, souvenirs éternels

Établi au cœur du Parc Guadet, le bar à vins éphémère a permis de faire déguster plus de 20 références par jour, dans un écrin de verdure, haut lieu d’effervescence du Festival. Au verre ou à la bouteille et au prix de la propriété, les vins étaient servis par les viticulteurs, prêts à livrer les secrets des vins de Saint-Émilion,

Saint-Émilion Grand Cru, Lussac Saint-Émilion et Puisseguin Saint-Émilion.

Le Saint-Émilion Jazz Festival en chiffres

15 000 festivaliers
170 musiciens
130 bénévoles
3 jours
2 scènes
1 festival unique

Événements, jeu-concours, nouveautés, …

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez l'essentiel de l'actualité des vins de Saint‑Emilion.

az