En visitant ce site, je certifie que j’ai l’âge légal pour la consommation d’alcool dans mon pays de résidence.
J’ai plus de 18 ans
Nature & terroir

Savoir-Faire

Savoir-Faire

Une exigence de qualité

La tradition d’exigence et d’innovation qui règne ici pousse les viticulteurs de Saint-Emilion à se remettre sans cesse en question. Impliqués dans une recherche permanente de progrès qualitatif, ils acceptent volontiers tous les 5 ans, les audits de leur outil de production, du vignoble au chai, et chaque année, au moment du conditionnement le contrôle du vin. Voilà qui explique pourquoi Saint-Emilion reste à la pointe de l’excellence.

Un classement innovant

Terre d’innovation, c’est à Saint-Émilion, en 1948 qu’a été mis en place pour la première fois, le contrôle de la qualité par la dégustation. En 1955 est établi un classement des Grands Crus révisé tous les 10 ans, des meilleurs vins, sous l’autorité de l’INAO et du Ministère de l’Agriculture. Évolutif, ce classement l’est aussi dans ses dispositions puisqu’après une première modification effectuée en 1984 pour suivre l’évolution de la règlementation des AOC la procédure de classement est à nouveau revue en 2011, et réserve une très grande place à la dégustation. Le niveau de qualité et la constance des vins sont évalués par un jury.

Cette disposition exigeante stimule l’ensemble des viticulteurs des appellations dans leur quête de l’excellence et, de ce fait, accroit la notoriété́ des vins de Saint-Émilion dans le monde.

Explorer, améliorer sans jamais oublier

Pour améliorer à travers les siècles la qualité de leurs vins, les vignerons de Saint-Emilion ont su développer une dynamique d’innovation compatible avec les enjeux environnementaux. Pour maitriser la multiplicité des variations de terroir et prospérer malgré la petite taille de leurs exploitations, il fallut savoir utiliser les dernières innovations en tenant compte, toujours, des données issues de l’expérience des Hommes.

L'innovation de la vigne au chai

Les inventions sont courantes à Saint-Emilion. Elles sont issues d’initiatives individuelles ou collectives, mais toujours de propriétaires passionnés et proches de leurs vignes. Comme les « vins de garage », créés par les toutes petites exploitations, mais avec des techniques de Grand Crus Classés. Ou le procédé d’acheminement gravitationnel des raisins fraîchement vendangés qui arrivent intacts dans les cuves. Un procédé repris à grande échelle par les chais de la cave coopérative de Saint-Emilion.

Toujours prompts à tester de nouveaux outils ou de nouvelles pratiques les vignerons des quatre appellations ont un rapport intime à leurs petites propriétés (8 hectares en moyenne). Ils n’hésitent d’ailleurs jamais quand il s’agit de réduire l’impact sur l’environnement et d’améliorer les performances.

Un pôle d'innovation et d'expérimentation

Ici, la culture du raisin et l’élaboration du vin ne sont pas des sciences figées. La superficie des domaines, plus petits donc plus souples, est d’ailleurs propice aux expériences et aux choix culturaux audacieux. Le Conseil des Vins de

Saint-Émilion avec les chercheurs et œnologues de l’Institut Supérieur de la Vigne et du Vin et de tous les organismes scientifiques mène des recherches sur tous les aspects de la culture du raisin, de la vinification jusqu’à sa commercialisation.

Et parce que les vignerons sont actifs pour favoriser l’amélioration constante de leurs compétences, Saint-Emilion est un pôle d’innovation et d’expérimentation mondialement reconnu.

La solidarité vecteur de progrès

À Saint-Émilion, la solidarité n’est pas un vain mot ni une façade. C’est une valeur partagée par tous, quel que soit le prestige de sa propriété.

 

Le saint-émilionnais n’a jamais craint de se doter des structures adéquates pour favoriser l’entraide et la bonne communication. C’est ainsi que les nouvelles techniques et les meilleures pratiques se diffusent depuis près de 10 siècles avec la première Jurade en 1199, en passant par le Syndicat Viticole de Saint-Emilion en 1884, l’Union de producteurs de Saint-Émilion en 1931, ou encore le Conseil des Vins de Saint-Émilion en 2007.

Les formations mises en place par le Conseil des Vins de Saint-Émilion sont aussi très bénéfiques. Les vignerons peuvent bénéficier de conseils individuels, délivrés par des experts, et pas seulement sur le vignoble et la vinification. Le développement durable, la protection de la marque, la communication, l’œnotourisme, la veille réglementaire sont des sujets d’échange importants.

 

C’est ainsi que le vignoble de Saint-Emilion si précieux et choyé, peut obtenir des vignes saines, des raisins de bonne maturité et de grande qualité pour donner naissance à de grands vins.

Événements, jeu-concours, nouveautés, …

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez l'essentiel de l'actualité des vins de Saint‑Emilion.

az